search
top

Définition de vandalisme

Les vandales étaient les membres d’un peuple barbare d’origine germanique orientale qui est resté dans l’histoire comme symbole de la sauvagerie et du manque de civilité. Ceci dit, aujourd’hui, le terme « vandale » est utilisé pour faire allusion à n’importe quelle personne qui commette des actions propres des gens dits sauvages.

Vandalisme, par conséquent, est un concept qui peut être utilisé pour désigner la destruction qui semble caractéristique des anciens vandales. Il s’agit d’une mauvaise conduite voire destructrice qui ne respecte pas les choses des autres et qui s’exprime souvent par le biais de la violence.

Le vandalisme est l’hostilité envers les biens d’autrui. Il se manifeste généralement en public avec des attaques à des monuments, des banques, des murs, etc., que ce soit dans le but de faire passer un message ou tout simplement pour détruire les autres.

Une des formes les plus courantes de vandalisme est le graffiti lorsqu’il est fait sans autorisation. Les graffitis sur les murs d’une maison ou sur une statue ont des victimes (le propriétaire de la maison, l’État) qui subissent une perte financière. Cependant, ceux qui s’expriment à travers les graffitis soutiennent que la liberté d’expression transpose la propriété privée ou les objets matériels.

Le vandalisme peut également se développer virtuellement à travers la modification des pages Internet. Un échantillon de vandalisme numérique se produit lorsque quelqu’un intervient sur un site pour publier un message contraire à l’esprit du website en question (comme l’inclusion d’une proclamation en faveur de l’avortement sur un site de l’Église Catholique, par exemple).



top