search
top

Définition de utopie

Le concept d’utopie a été proposé pour la première fois par Thomas More. Le mot dérive de deux néologismes grecs: outopia (formé par ou –« aucun »- et topos –« lieu », c’est-à-dire, « nul part ») et eutopia (eu veut dire « bon/bien »).

More a donné le nom « Utopie » à l’ouvrage qu’il a écrit en latin vers 1516. Selon plusieurs historiens, l’écrivain et humaniste anglais (proclamé saint par l’Église Catholique en 1935) aurait été impressionné par les histoires que racontaient l’explorateur Americo Vespucio sur l’archipel brésilien de Fernando de Noronha, découverte par les européens en l’an 1503. C’est à ce moment-là que More décida d’écrire sur un endroit nouveau et pur qui, selon lui, serait le lieu idéal pour y habiter une société parfaite.

La société utopique de More était organisée de manière rationnelle. Tous les citoyens vivaient dans des maisons identiques et la propriété des biens était communautaire. Les habitants consacraient leur temps libre à la lecture et à l’art, et ne partaient faire leur service militaire que dans des situations extrêmes. Ceci dit, cette société vivait en paix et en toute harmonie d’intérêts.

L’acception actuelle du mot utopie concerne plutôt un plan, un projet, une doctrine ou un système optimiste qui semble irréalisable au moment de sa formulation.

On peut parler d’utopies économiques, où souvent il est proposé d’abolir l’existence de l’argent et où les citoyens ne feraient rien d’autre à part se consacrer aux activités qui leur plairaient vraiment, ciblées au bien commun. Il existe d’autres utopies, à savoir les religieuses (comme la manifestation populaire sur le paradis), les écologistes et les politiques (qui rêvent de la paix mondiale).



top