search
top

Définition de syllogisme

Un syllogisme est un argument consistant en trois propositions ; de celles-ci, la dernière se déduit nécessairement des deux autres. Le terme tire son origine du concept latin syllogĭsmus, qui, à son tour, est emprunté à un vocable grec.

Il s’agit d’une forme de raisonnement déductif où deux desdites propositions sont des prémisses et la troisième est une conclusion. Le syllogisme est une argumentation qui, depuis un antécédent qui compare deux termes à un troisième, permet d’inférer ou de déduire un conséquent.

En d’autres termes, le modèle de syllogisme est formé par trois propositions comprenant un moyen terme (qui est commun aux deux prémisses et qui est éliminé à la conclusion) et deux extrêmes. En voici un exemple:

« Tous les hommes sont mortels »
« Or les Grecs sont des hommes »
« Donc les Grecs sont mortels ».

Nous retiendrons qu’un syllogisme n’apporte pas toujours des conclusions vraies même si le raisonnement en soi est valide. Par exemple:

« Tous les chiens ont été des chiots »
« Or Snoopy est un chien »
« Donc Snoopy a été un chiot »

Bien que le syllogisme soit valide du point de vue de la logique, la conclusion est fausse, étant donné que Snoopy est un chien de la fiction n’ayant donc jamais été un chiot pour de vrai.

Il y a lieu de mentionner que, dans un syllogisme, on ne peut tirer aucune conclusion si deux de ses prémisses sont négatives. Par ailleurs, on ne parvient pas non plus à une conclusion négative si deux de ses prémisses sont affirmatives.

Concernant le mode, les syllogismes peuvent se classer en quatre figures ayant trois termes, soit, au total 256 modes de syllogisme: d’entre eux, seuls 19 sont retenus.



top