search
top

Définition de SIDA

Le SIDA est une maladie infectieuse caractérisée par l’absence de réponse immunitaire. Ce terme est l’acronyme de Syndrome d’Immunodéficience Acquise.

Le VIH (Virus d’Immunodéficience Humaine) est le principal virus responsable du SIDA infectant l’homme. Ce virus a été découvert par le chercheur français Luc Montagnier en 1983.

Nous retiendrons qu’être infecté par le VIH n’est pas la même chose qu’avoir le SIDA. Les personnes touchées par le VIH sont séropositives et développent des symptômes de SIDA uniquement lorsque les cellules qui attaquent le virus se trouvent au-dessous d’un certain paramètre.

Le VIH peut se transmettre par le sang, le sperme, les secrétions vaginales et le lait maternel. Autrement dit, les individus séropositifs doivent veiller à ne pas échanger ni transmettre ces fluides car ils risquent d’infecter d’autres personnes (potentiels partenaires) et, par conséquent, de propager le SIDA.

Utiliser le préservatif lors des rapports sexuels et le fait de ne pas partager, prêter ou emprunter des seringues font partie des conduites aidant à éviter le SIDA.

Boire du même verre, embrasser, faire des baisers sur la joue ou se donner la main, par contre, sont des actes qui ne comportent aucun risque de contagion. Ceci dit, la prévention du SIDA implique responsabilité et éducation pour éviter la discrimination des malades.

Le SIDA peut être traité au moyen de thérapies avec des médicaments antirétroviraux, qui agissent à plusieurs étapes du cycle viral du VIH. Certains scientistes soutiennent, toutefois, que les antirétroviraux produisent le SIDA, bien que cette théorie soit niée par la plupart des spécialistes.



top