search
top

Définition de séisme

Un séisme est une secousse de la terre, produite par des causes internes. Le terme est synonyme de tremblement bien que, dans certaines régions géographiques, le concept de séisme soit employé pour désigner les secousses dont l’intensité est inférieure par rapport aux tremblements de terre.

Ces mouvements se produisent suite au choc des plaques tectoniques. La collision libère de l’énergie tandis que les matériaux de l’écorce terrestre se réorganisent pour retrouver l’équilibre mécanique.

L’une des principales causes des séismes est la déformation (rupture brutale) des roches contiguës à une faille active, lesquelles libèrent leur énergie potentielle accumulée et produisent de grands tremblement. Les processus volcaniques, les mouvements voire les instabilités de versants et l’effondrement des cavités karstiques peuvent également provoquer des séismes.

Certaines zones ont une plus grande tendance à être touchées par les séismes. Il s’agit des régions où la concentration des forces générée par les limites des plaques tectoniques fait que les mouvements de réajustement soient plus fréquents, aussi bien à l’intérieur de l’écorce terrestre qu’à la surface de la Terre.

L’hypocentre (dit aussi foyer sismique) est le point intérieur de la Terre où le séisme a lieu. Si une ligne verticale se trace depuis l’hypocentre jusqu’à la surface, on parle alors de l’épicentre (le point sur la Terre où les ondes sismiques répercutent à une plus grande intensité).

L’échelle ouverte de Richter, ainsi baptisée en hommage à l’américain Charles Richter (1900-1985), est l’échelle logarithmique plus habituelle qui est utilisée pour quantifier la magnitude et les effets d’un séisme.



top