search
top

Définition de sclérose

La sclérose est le durcissement pathologique dont souffre un tissu ou un organe. Ce durcissement se doit à l’augmentation incontrôlée des tissus conjonctifs qui se produit à partir d’une maladie.

Le vieillissement, les inflammations et les maladies auto-immunes peuvent produire une sclérose, ce qui fait que les tissus ou les organes affectés perdent leur élasticité.

La sclérose en plaques est une maladie chronique qui se produit à cause de la dégénérescence des gaines de myéline se trouvant dans les fibres nerveuses. Cette maladie génère des troubles du contrôle des muscles et des sens et ne peut pas être guérie, mais peut être traitée (atténuée voire soulagée) avec des médicaments.

La perte de masse musculaire, l’incoordination des mouvements, avoir du mal à avaler, avoir des crampes, des spasmes, des difficultés cognitives et la dysfonction sexuelle sont quelques-unes des conséquences de la sclérose en plaques.

L’artériosclérose, par ailleurs, est le durcissement des artères de grande et moyenne tailles. Sa forme la plus commune est l’athérosclérose et génère une réaction inflammatoire. Parmi les facteurs qui contribuent à réduire le risque de contracter cette maladie, il est recommandé d’avoir une alimentation saine et équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière et de ne pas fumer.

La SLA (sclérose latérale amyotrophique) est une maladie dégénérative où les neurones moteurs (cellules du système nerveux) meurent et provoquent une paralysie musculaire progressive. L’écrivain argentin Roberto Fontanarrosa et le scientiste britannique Stephen Hawking comptent parmi les personnalités qui ont souffert ou qui souffrent de cette maladie.

Enfin, la sclérose tubéreuse de Bourneville est une maladie héréditaire qui provoque la formation de grumeaux non cancéreux au niveau de la peau, de la rétine, des poumons, des reins ou du cœur, entre d’autres organes.



top