search
top

Définition de psychologie légale

La psychologie légale englobe l’étude, l’explication, l’évaluation, la prévention, le conseil et le traitement des phénomènes psychologiques, comportementaux et relationnels qui incident sur le comportement légal des personnes. À cet effet, elle fait appel aux méthodes propres de la psychologie scientifique.

La psychologie légale est, en somme, un champ de domaine dont l’objet d’étude est le comportement des acteurs juridiques dans le cadre du droit, de la loi et de la justice. Il s’agit d’une discipline reconnue par des associations et des organisations du monde entier.

Parmi les fonctions qui appartiennent au psychologue légal, nous retiendrons l’évaluation et le diagnostic des conditions psychologiques des acteurs juridiques; le conseil aux organes judicaires portant sur des sujets leur concernant; la conception et la réalisation de programmes consacrés à la prévention, au traitement, à la réhabilitation et à l’intégration des acteurs juridiques dans la communauté ou le milieu pénitentiaire; la formation de professionnels du système légal en contenus et techniques psychologiques utiles à leur travail; les campagnes de prévention sociale contre la criminalité; et l’assistance aux victimes pour améliorer leur qualité de vie.

Il y a lieu de mentionner que la psychologie légale comprend plusieurs domaines d’application. Appliquée au droit pénal, elle se charge, par exemple, d’émettre des rapports pour les juges et les tribunaux d’accusation et de défense. En tant que psychologie pénitentiaire, elle étudie la personnalité des internés suivant des méthodes psychologiques tout en évaluant leurs caractéristiques tempéramentales. Concernant les tâches de médiation, par ailleurs, elle s’occupe de préparer un contexte approprié pour que les parties puissent communiquer entre elles et aient de meilleures possibilités de parvenir à un accord.



top