search
top

Définition de psychologie du développement

Les experts en Psychologie considèrent que le développement humain survient suite au changement systématique à caractère psychologique qui a lieu tout au long de l’existence de l’individu. Au cours de ce processus, la personne accède à des états de plus en plus complexes. La branche de la psychologie qui s’intéresse à cette évolution est la psychologie du développement.

Autrement dit, la psychologie du développement se charge d’expliquer les transformations que les personnes subissent au fil du temps. De tels changements peuvent s’expliquer au moyen des facteurs auxquels ont fait face par opposition: continuité/discontinuité, héritage/environnement, etc.

Dans ce contexte, le psychologue s’efforce d’amener le patient à mieux comprendre son évolution et le contexte dans lequel il se développe. Le développement doit être considéré comme un processus continu, global et souple.

Certains spécialistes soutiennent que la société et la culture obligent et imposent de nombreuses tâches implicites dans le développement de l’être humain. Moyennant le processus de socialisation, l’accomplissement de ces activités finit par devenir une aspiration de la personne-même.

Le psychologue nord-américain d’origine allemande Erik Erikson contemple huit étapes basiques au cours du développement de l’être humain: l’étape incorporatrice, soit la phase sensorielle et orale qui commence au moment de la naissance et qui se prolonge jusqu’à l’âge d’un an, pendant laquelle l’enfant dépend complètement de son milieu; l’étape enfance précoce, entre 1 an et 3 ans. Il s’agit de la phase musculaire anale qui est déterminée par le contrôle des sphincters et des muscles; la période de latence ou scolaire, entre six et dix ans; l’étape de l’adolescence, qui s’étend entre douze et vingt ans, lorsque l’identité se consolide; l’étape adulte jeune, entre vingt et quarante ans, soit lorsque la personne constitue sa propre famille; la période adulte moyenne ou mûre, de quarante à soixante ans, lorsque l’on facilite le progrès des générations plus jeunes; et l’étape adulte tardive ou vieillesse, lorsque l’intégrité tourne autour de l’acceptation de la finitude naturelle de la vie humaine.



top