search
top

Définition de psychologie clinique

La psychologie clinique s’intéresse à la recherche, à l’évaluation, au diagnostic, au pronostique, au traitement, à la réhabilitation et à la prévention des questions nuisant à la santé mentale. Il s’agit d’une branche de la psychologie qui porte sur les conditions pouvant provoquer un certain malaise ou de la souffrance chez les personnes.

La psychothérapie et le soutien psychologique sont deux des principales pratiques de cette discipline dont les origines remontent à l’an 1896 par le biais de Lightner Witmer. Au cours des premières décennies du XXe siècle, la psychologie clinique se centrait sur l’évaluation psychologique; toutefois, vers la Seconde Guerra Mondiale, les efforts ont commencé à se diriger vers le traitement des malades.

Il est important de faire la différence entre la psychologie clinique et la psychiatrie, étant donné que les psychiatres ont la compétence légale pour prescrire des médicaments. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que la psychologie clinique a quatre orientations théoriques primaires: la psychodynamique, l’humaniste, la cognitive comportementale et la thérapie familiale.

Parmi les symptômes psychologiques sur lesquels porte la psychologie clinique, nous mentionnerons les troubles somatiques (qui peuvent se manifester de façon aigue ou être régulièrement présents), les troubles psychiques (tels que la sensation de peur ou les soucis infondés) et les désordres comportementaux (l’inquiétude motrice, l’irritabilité et les perturbations du sommeil, entre autres).

Il y a lieu de souligner, parmi les troubles somatiques, les symptômes cardiovasculaires (ce sont les plus fréquents, comme la tachycardie avec palpitations), les symptômes respiratoires (sensation de manque d’air ou d’étouffement), les symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements) et les symptômes génito-urinaires (comme l’impuissance transitoire ou les troubles liés aux règles).



top