search
top

Définition de psychanalyse

La psychanalyse est une méthode créée par le médecin et neurologue autrichien Sigmund Freud (1856-1939) qui a pour but la recherche et le traitement des maladies mentales. Elle se base sur l’analyse des conflits sexuels inconscients occasionnés au moment de l’enfance.

La doctrine psychanalytique défend que les impulsions instinctives qui sont réprimées par la conscience restent dans le subconscient et affectent l’individu. Il est important de tenir compte que l’inconscient n’est pas observable par le patient : le psychanalyste est celui qui est tenu de rendre accessibles ces conflits inconscients au moyen de l’interprétation des rêves, des actes manqués et de l’association libre.

Freud considérait l’association libre comme étant la règle fondamentale de la psychanalyse. Cette technique consiste à ce que le patient exprime, au cours des sessions de thérapie, toutes ses idées, ses émotions, ses pensées et ses images telles qu’elles se présentent, sans restrictions ni ordres. Il appartient au psychanalyste de déterminer quelles choses, au sein de ses manifestations, sont le reflet d’un conflit inconscient. L’association libre en réalité n’est pas liée au libre arbitre. En fait, elle est déterminée par l’inconscient.

La psychanalyse a détecté plusieurs mécanismes de défense qui consistent en des procédures psychologiques non raisonnées visant à minimiser les conséquences d’un évènement qui provoque le stress.

La répression (qui maintient éloignés de la conscience les éléments douloureux), la condensation (les rêves qui conjuguent plusieurs fragments dans un même élément) et le déplacement (lorsque les idées se déplacent de quelque chose d’inacceptable ou dangereux à quelque chose d’acceptable) sont quelques-uns des mécanismes de défense.



top