search
top

Définition de mythe

Du grec mythos (« récit »), un mythe désigne un récit de faits merveilleux dont les protagonistes sont des personnages surnaturels (des dieux ou des monstres) ou extraordinaires (des héros).

Il est dit que les mythes font partie du système religieux d’une culture, qui les considère comme étant des histoires réelles. Ils ont pour rôle d’apporter un appui narratif aux croyances centrales d’une communauté.

L’anthropologue Claude Lévi-Strauss ajoute que tous les mythes doivent avoir trois attributs : traiter d’une question existentielle, être constitués de contraires irréconciliables et proportionner la réconciliation de ces pôles pour mettre fin à l’angoisse.

De par son origine, le mythe est un récit oral. Au fil du temps, ses détails varient au fur et à mesure que les connaissances sont transmises de génération en génération. Étant donné que les sociétés ont développé l’écriture, le mythe a été réélaborée en forme littéraire, d’où l’extension des versions et des variantes.

Lorsque, dans l’antiquité, les explications scientifiques ont commencé à compéter avec les mythiques, le terme mythe a acquis un contexte péjoratif, tout en commençant à être employé comme synonyme d’une croyance étendue bien que fausse ou d’un bobard.

Par ailleurs, le concept de mythe est également utilisé pour désigner des personnages ou des évènements historiques comme un adjectif. Par exemple : « Yannick Noah est une figure mythique du tennis ».

Les experts ont distingué plusieurs classes de mythes, tels que les cosmogoniques (qui essayent d’expliquer la création du monde), les théogoniques (ils désignent l’origine des dieux), les anthropogéniques (sur la création de l’homme) et les fondateurs (fondation des villes et des communautés), parmi d’autres.



top