search
top

Définition de musique

Mousikē est un concept grec qui signifie « l’art des muses ». De ce concept dérive le mot musique, qui définit l’art d’organiser sensiblement et logiquement une combinaison cohérente de sons et de silences. Pour ce faire, des principes fondamentaux de la mélodie, l’harmonie et le rythme, sont utilisés.

En tant que manifestation artistique, la musique est un produit culturel qui cherche à susciter une expérience esthétique pour celui ou celle qui l’écoute. De même, elle constitue un stimulus en ce qui concerne la perception de l’homme, dans la mesure où elle satisfait plusieurs fonctions, telles que le loisir, l’ambiance ou la communication.

La musique, comme mentionné ci-haut, est composée de deux éléments basiques, à savoir, les sons et les silences. Le son est la sensation perçue par l’ouïe, par le biais des variations de pression produites par le mouvement vibratoire des corps sonores transmis par l’air. L’absence du son est le silence, lequel n’est jamais absolu à cause de l’atmosphère.

Le son englobe quatre paramètres essentiels: la hauteur (le résultat de la fréquence qui produit un corps sonore, qui détermine si le son est grave ou aigu), la durée (le temps que durent les vibrations produisant un son), l’intensité (la force par laquelle un son est produit, représentée par l’amplitude) et le timbre (la qualité qui permet de distinguer entre les différents instruments ou les voix).

L’organisation de la musique, en ce qui lui concerne, dépend de plusieurs aspects, parmi lesquels nous retiendrons la mélodie (l’ensemble de sons qui résonnent de façon successive et qui se perçoivent avec une identité et un sens propre), l’harmonie (qui régule la concordance des sons et dont l’unité de base est l’accord) et le rythme (le ton de répétition des sons et silences).



top