search
top

Définition de malbouffe

Le terme malbouffe est un composé de l’adverbe « mal » et du terme argotique « bouffe » (qui veut dire nourriture). Il cherche à se faire une place dans la langue française comme équivalent du « junk food » américain. La nourriture est l’ensemble des substances alimentaires que l’on ingère pour survivre. C’est par ces actes volontaires et conscients connus sous la désignation d’alimentation que la nourriture est consommée par les personnes, donnant lieu au processus biologique de la nutrition (moyennant lequel les organismes assimilent les aliments).

L’alimentation comprend le choix, la préparation et l’ingestion des aliments, ce qui suppose un phénomène en rapport avec le milieu socio-culturel et économique. Dans ce cadre, on peut parler de la malbouffe, c’est-à-dire, les aliments contenant des hauts niveaux de graisse, sel ou sucre.

En raison de ses ingrédients, cette alimentation stimule l’appétit et la soif, ce qui représente une grande affaire pour les entreprises qui offrent ce genre de nourriture. Cependant, la malbouffe peut être nuisible si elle est consommée en grande quantité, entrainant des problèmes de santé tels que l’obésité.

La malbouffe est également associée à la nourriture rapide (facile à élaborer) et au loisir (sa consommation est une sorte de prestige social parmi les adolescents). Le fait d’être vendue à des prix accessibles est une plus-value.

La malbouffe la plus populaire est le hamburger (viande hachée à haute teneur de graisse), qui est généralement accompagnée d’autres aliments peu sains tels que les frites et les boissons gazéifiées de grande taille. McDonald’s et Burger King sont deux des chaînes les plus fameuses du monde, spécialisées dans la nourriture rapide, en apportant une grande variété de menus ayant le hamburger pour élément principal.



top