search
top

Définition de kinésithérapie

Kinésithérapie est un terme concernant les techniques thérapeutiques qui aident la personne à récupérer le mouvement normal de certaines parties de son corps.

Le concept, par ailleurs, fait allusion aux savoirs scientifiques et aux études liées à ces techniques. Par exemple: « Après avoir été hospitalisé, j’ai dû faire de la kinésithérapie pendant trois mois », « Demain, je ne peux pas aller chez toi, j’ai une séance de kinésithérapie », « T’as déjà consulté un expert en kinésithérapie? Il peut essayer de soulager tes douleurs”.

Le mot kinésithérapie tire son origine du vocable grec kínesis (« mouvement ») et « thérapie ». L’étude même est la kinésiologie. Ceci dit, ses connaissances sont très importantes pour diagnostiquer et soigner des maladies liées aux muscles et aux os.

La kinésiologie renferme des notions de l’anatomie humaine, de la physiologie et même de la psychologie, parmi d’autres sciences, dans la mesure où elle étudie la relation entre la santé et la qualité des mouvements.

Ces expertises peuvent être appliquées à l’aide de la chiropratique, de la physiothérapie, de l’ergonomie, du conditionnement physique et donc de la kinésithérapie, que ce soit pour développer une thérapie, pour prévenir des lésions ou pour améliorer la performance athlétique.

Il est important de savoir ce qui distingue le travail du kinésithérapeute et celui du physiothérapeute. Le premier se consacre à évaluer quels sont les inconvénients qui ont lieu dans un mouvement en fonction de l’anatomie, de la physiologie et de la biomécanique. L’autre, pour sa part, se limite à appliquer des techniques thérapeutiques pour essayer d’inverser le problème préalablement identifié.

Il y a certains pays où les physiothérapeutes sont reconnus en tant que kinésithérapeutes mais pas légalement. En France, le masseur kinésithérapeute fait partie des rééducateurs. Cette profession exige un large éventail de compétences, des études spécifiques (un diplôme) et d’appartenir à l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes. Par contre, au Canada ou en Suisse, ces professionnels sont plutôt rares.



top