search
top

Définition d’intimidation

L’intimidation est l’action et l’effet d’intimider. Ce verbe, à son tour, se réfère au fait de provoquer ou de susciter la peur. L’intimidation est donc un acte par lequel celui qui l’exerce cherche à générer de la peur sur quelqu’un d’autre pour qu’il fasse ce que celui qui intimide veut. Exemples : « Le candidat a déclaré qu’il ne tolérerait aucune intimidation de l’opposition », « L’intimidation a pris effet et le commerçant a décidé de fermer sa boutique », « Les enseignants doivent être vigilants pour prévenir tout acte d’intimidation entre les élèves. »

L’intimidation est fréquente chez les animaux, lorsqu’un d’eux essaie d’effrayer un autre dans la lutte pour la nourriture ou, s’il s’agit d’un mâle, pour faire la cour à une femelle. Il existe plusieurs techniques d’intimidation en fonction de l’espèce, notamment montrer ses dents ou rugir : « Lorsque le doberman a grogné contre le caniche, l’intimidation a marché et le petit chien blanc s’est enfuit », « Le primate s’est jeté sur le chasseur comme moyen d’intimidation, dans le but de le maintenir éloigné ».

Chez l’homme, les mécanismes d’intimidation sont régis par l’interaction sociale. Les entreprises sont régies par les lois, raison pour laquelle l’intimidation peut s’inscrire dans le cadre des actions illégales. Cela signifie qu’un commerçant ne peut pas visiter la boutique d’un concurrent pour l’intimider, prétendant, par exemple, que s’il ne ferme pas sa boutique, il lui lancera le feu.

L’intimidation se produit assez souvent dans les écoles au moyen du harcèlement moral ou du bullying. Certains enfants se servent de leur force physique ou de leur popularité pour faire peur aux autres, les effrayer et en faisant de leur vie un enfer (violence physique et/ou psychologique). L’intimidation peut se produire par un simple regard, des paroles ou même par la manipulation psychologique.



top