search
top

Définition de intégration

Le mot intégration tire son origine sur le vocable latin integratĭo. Il s’agit de l’action et de l’effet d’intégrer ou de s’intégrer (constituer un tout, compléter un tout avec les parties manquantes ou faire en sorte que quelqu’un ou quelque chose appartienne à un tout).

L’intégration sociale, par ailleurs, est un processus dynamique et multifactorielle qui suppose que des gens appartenant à de différents groupes sociales (que ce soit pour des raisons économiques, culturelles, religieuses ou nationales) se réunissent dans un même objectif ou précepte.

Ainsi, l’intégration sociale peut avoir lieu dans un pays donné lorsque le but est que les personnes appartenant aux couches sociales inférieures arrivent à améliorer leur niveau de vie. Pour ce faire, l’État ou les institutions civiles doivent mettre en place des politiques et des démarches pour fomenter des habilités d’autonomie personnelle et sociale, l’insertion occupationnelle, l’éducation et l’alimentation adéquate.

D’autre part, l’intégration peut être recherchée par divers pays afin de favoriser la capacité de chaque nation et, dans le travail collectif, d’améliorer la situation de tous les habitants. Un exemple d’intégration politique et économique est le Marché Commun du Sud (Mercosur), formé par l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay, la Venezuela, la Bolivie, le Chili, la Colombie, l’Equateur et le Pérou (même avec de différents types de d’adhésion).

En tout cas, l’intégration suppose toujours l’effort coordonné, la planification collective et la convivialité pacifique entre les secteurs dont le groupe est composé. C’est le seul moyen par le biais duquel les parties peuvent constituer un tout sans pour autant perdre son individualité.



top