search
top

Définition de génocide

Un génocide est l’extermination systématique d’un groupe social, encouragée par des raisons de race, religion, ethnie, politique ou de nationalité. Il s’agit d’un assassinat de masses visant l’élimination du groupe pouvant même inclure des mesures pour éviter les naissances.

Le génocide peut être réalisé par un gouvernement à la charge du pouvoir de l’État. Il est considéré un délit international pouvant être jugé par les organismes compétents en la matière.

D’après les historiens, c’est Raphael Lemkin qui a inventé le concept de génocide, en unissant la racine grecque genos (« famille », « tribu ») et le vocable latin cidio (de cidere, « tuer »). Lemkin s’est chargé de proposer que les normes internationales condamnent et punissent les auteurs des génocides.

Toutefois, la définition de génocide n’est pas exacte. Les juristes affirment que le génocide se distingue de ce qui concerne la guerre, où l’objectif est de désarmer l’ennemi et non pas de l’exterminer. D’autre part, génocide n’est pas la même chose qu’assassinat en série, dans la mesure où le premier nie le droit d’existence d’un groupe humain (l’assassinat en série, par contre, est un assassinat périodique de personnes isolées).

Le génocide arménien (1915-1917), avec la mort d’un million et demi de personnes, et l’Holocauste exécuté par le nazisme (avec environ six millions de morts) sont des exemples historiques du génocide. Il y a lieu de mentionner que, dans les deux cas, il y a des historiens et des groupes politiques qui essayent de minimiser voire nier la portée de la tuerie malgré les nombreuses preuves historiques.



top