search
top

Définition de funeste

L’adjectif funeste se dit de ce qui est malheureux, malchanceux, nuisible, fatidique ou de mauvais augure. Exemples : « Ce fut un commentaire funeste qui a causé un certain émoi », « Je ne veux pas d’autre journée funeste qui me fasse repenser à beaucoup de choses », « Un coup de poing l’a obligé à abandonner le combat ».

Ce qui est funeste est souvent lié à des évènements malheureux ou peu chanceux. Si un joueur de football, à ses débuts avec sa nouvelle équipe, marque un but contre son camp et est expulsé, on peut dire qu’il a fait un match funeste. Personne ne s’attend à ce qu’un moment tant attendu, suscitant l’enthousiasme et les attentes, finisse mal.

Parfois, la notion de funeste est utilisée pour qualifier une journée qui, pour diverses raisons, devient un jour de malchance. Un accident qui fait des dizaines de morts peut transformer un samedi ordinaire en une journée funeste. Cela ne veut pas dire, évidemment, que toutes les personnes aient directement souffert un malheur à cette date, mais l’ampleur de la tragédie fait que les médias et la presse parle de cet évènement funeste.

D’autre part, « Le mauvais démiurge » est un livre écrit par le Français Emil Mihai Cioran (1911-1995). L’idée de démiurge appartient au gnosticisme et est lié à une entité qui est considérée comme une force motrice de l’univers, mais pas nécessairement sa créatrice, alors que le platonisme associe le démiurge à l’imperfection (ce qui est mauvais voire funeste). Pour le gnosticisme, il est associé au mal.



top