search
top

Définition de équité

Du latin aequĭtas, le terme équité désigne un état d’esprit qui veut aller au-delà de ce qui est juste sur le plan légal. Le concept est employé pour mentionner des notions de justice et d’égalité sociale par lesquelles l’individualité est valorisée. L’équité représente un équilibre entre la justice naturelle et l’esprit de la loi.

La tendance à juger de façon impartiale et de faire usage de la raison est également une forme d’équité. Cet état d’esprit a pour but d’attribuer à chaque individu ce dont il mérite.

L’équité se veut porter ses effets dans tous les champs de la vie, raison pour laquelle elle peut s’opposer à la loi lorsque celle-ci présente des lacunes ou s’avère inadaptée, voire injuste. En matière économique ou financière, l’équité est le principe qui conduit à corriger des inégalités que subissent des personnes défavorisées au sein d’une société, par le biais de la modération des prix (nous retiendrons, par exemple, le commerce équitable) ou encore la justice en ce qui concerne les clauses des contrats.

Par exemple : si une entreprise se trouve dans une situation de monopole, elle a les moyens de fixer les prix de ses produits à sa guise (sans avoir à s’inquiéter par rapport à la concurrence). Par contre, le gouvernement est obligé d’établir les conditions nécessaires afin que l’activité commerciale ait lieu avec équité.

Proche de la notion d’équité, l’égalité des chances est une vision de l’égalité qui cherche à faire en sorte que les individus disposent des « mêmes chances », des mêmes opportunités de développement social, peu importe leur origine sociale ou ethnique, leur sexe, leur conviction religieuse… Elle consiste principalement à favoriser des populations qui font l’objet de discrimination afin de leur garantir une équité de traitement, à savoir, à l’accès à la formation supérieure et aux grandes écoles, aux entretiens d’embauche, à l’accès aux emplois…d’où l’importance de l’égalité des sexes.



top