search
top

Définition de dictature

Du latin dictatūra, une dictature est un gouvernement qui fait abstraction de l’ordre juridique et de la législation en vigueur pour exercer, sans aucune opposition, l’autorité d’un pays. Le terme s’étend au pays où prévaut ce genre de gouvernement et ce pendant le temps que ce type de mandat dure.

La dictature concentre son pouvoir autour d’un seul et unique individu, qui reçoit la désignation de dictateur. Adolf Hitler et Benito Mussolini sont deux exemples de dictateurs.

En accédant au pouvoir, que ce soit par la voie démocratique ou moyennant un coup d’État, le dictateur forme un gouvernement de fait où il n’y a pas de division des pouvoirs et où l’opposition est empêché d’avoir accès au gouvernement par des moyens institutionnels (les élections sont suspendues et les partis politiques sont interdits, par exemple).

La notion de dictature remonte aux temps romains, à l’époque où il y avait la possibilité de concéder l’autorité suprême à une personne (le dictateur) en temps de crise, généralement liés aux guerres.

Au fil du temps, les dictatures sont devenus de manière prédominante des dictatures militaires, où le dictateur est soutenu par la force militaire qui est chargée de la répression des dissidents et d’imposer la terreur pour éviter le dissentiment. Il y a lieu aussi de mentionner les dictatures constitutionnelles où, sous l’apparent respect de la Constitution, un dictateur viole la législation pour exercer le pouvoir.

Enfin, outre l’organisation politique et sociale, on entend par dictature toute force dominante qui exerce la prédominance. Exemple : « La dictature de l’esthétique s’impose dans la vie des adolescentes ».



top