search
top

Définition de bilan partiel

Un bilan partiel est un instrument financier que l’on utilise pour visualiser la liste du total des débits et des crédits des comptes, ainsi que le solde de chacun (pouvant être débiteur ou créancier). Ainsi, il permet d’établir un résumé basique d’un état financier.

Le bilan partiel reflète la comptabilité d’une société (ou entreprise) ou d’une organisation sur une période donnée. Ce bilan agi donc en tant que base lorsqu’il s’agit de préparer les comptes annuels.

Le bilan partiel permet aussi de confirmer que la comptabilité de la société soit bien organisée. Il est possible que le bilan de sommes et soldes soit correcte et que, néanmoins, il comprenne une comptabilité défectueuse. Ce peut être le cas, par exemple, de quelqu’un qui paie un fournisseur quelconque mais qui se trompe en notant que ce paiement a été réglé à un quelqu’un d’autre. Théoriquement, le bilan serait correct d’après les numéros mais pas en pratique.

L’élaboration d’un bilan partiel commence par la réalisation des sommes des annotations de chaque compte, aussi bien le débit que le crédit. La démarche suivante consiste à obtenir le solde de chaque compte (la différence entre le débit et le crédit). Enfin, les sommes et les soldes obtenus sont transférés au bilan.

En général, le bilan partiel est un document volontaire pour l’entrepreneur bien que recommandable pour qu’il puisse connaitre avec précision l’état financier de sa société tout en évitant de reproduire les erreurs au moment de l’élaboration des comptes annuelles.



top