search
top

Définition de Banque Mondiale

La Banque Mondiale est une entité spécialisée de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Son nom est souvent écrit en abrégé, c’est-à-dire, juste avec les initiales BM et, en anglais, on l’appelle World Bank Group ou tout simplement WBG.

Cette institution, dont le siège est basé à Washington (USA), a été créée en 1944 et est intégrée par 185 pays membres. Son principal objectif est de baisser l’indice de pauvreté par des crédits avec taux d’intérêts bas et des aides financières pour les nations en voie de développement.

La Banque mondiale naît alors comme une extension de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD), une initiative idéalisée pour aider les nations européennes dans leur reconstruction suite à la Deuxième Guerre Mondiale.

Les débuts de la BM

Fondée en l’an 1945, après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, ayant été d’abord approuvée par 38 pays jusqu’à atteindre 181 États membres. Le but était essentiellement d’aider l’économie des pays européens qui avaient été fortement touchés par la guerre, tout en leur offrant des prêts destinés à leur reconstruction. La France a été le premier pays à avoir bénéficié de son aide (250 millions de dollars), puis le Chili, le Japon et l’Allemagne, parmi d’autres.

La BM se maintient grâce au remboursement des intérêts et à la spéculation boursière, outre les parts que les États apportent pour pouvoir participer à cette organisation. Les pays qui font partie de la BM ont le droit d’emprunter de l’argent en cas de catastrophe, raison pour laquelle les taxes qu’ils payent sont si importantes, évitant ainsi la ruine totale dans de telles situations. En 1990, la Banque Mondiale a concédé un prêt comme il n’en avait jamais fait jusque-là, au Mexique, s’élevant à 1260 millions de dollars, lui donnant ainsi les moyens de payer sa dette externe.

En raison du grand endettement que presque tous les pays avaient envers la BM, l’idée est venue de mettre au point l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), par le biais de laquelle la BM pardonnait aux pays en difficulté une partie de leur dette à condition d’appliquer de nouvelles politiques d’ajustement structurel.

Le Groupe de la Banque Mondiale possède des bureaux dans plus de cent pays et compte plus de 10.000 employés. Par ailleurs, environ 5.000 personnes collaborent avec l’organisation de façon temporaire ou en tant que conseillers.

La BM n’a pas de propriétaire absolu. En effet, tous les pays membres sont propriétaires. Cependant, certains États détiennent plus d’actions dans cet organisme, ce qui leur permet d’avoir plus de privilèges par rapport aux autres, comme c’est le cas des pays suivants: les USA (16.98% des fonds de la BM proviennent de ce pays), le Japon (il possède 6.24% des actions), l’Allemagne (4.82%), la France et le Royaume Uni (4,62% chacun). Plus le pays contribue, plus son influence est importante dans la prise de décisions au sein de l’organisme.

Parmi les entités qui appartiennent au groupe, nous retiendrons l’Association Internationale de Développement (166 pays membres), la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD, avec 185 pays membres), l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (connue sous l’appellation MIGA 171 pays membres), le Centre International de Règlement des Différends Internationaux (CIRDI, 143 pays membres) et la Société Financière Internationale (IFC, 179 pays membres).

Il y a lieu de mentionner que la Banque Mondiale a une équipe de Directeurs Exécutifs constituée par 12 Directeurs Exécutifs stables qui ont la titularisation du poste et 12 qui travaillent en tant que remplaçants mais qui ne sont pas autorisés à participer aux votations. Par ailleurs, le Directoire Exécutif se charge d’élire le Président de l’organisme.

Le fonctionnement de la BM consiste en une réunion annuelle qui a lieu entre septembre et octobre, au cours de laquelle est analysée la situation économique des pays membres et où se réunissent les 24 Directeurs Exécutifs dont les pays ayant plus d’actions sur BM sont ceux qui ont un plus grand poids dans la prise de décisions et qui établissent comment devra opérer chaque pays à partir de cet instant.

Les réactions par rapport à l’efficacité ou le caractère nuisible qu’a cette institution dans l’économie mondiale divergent les unes des autres. Concrètement, il y a lieu de mentionner trois prises de position sur cette entité:

*Ceux qui admettent que la BM contribue au développement et à l’élimination de la pauvreté dans le monde, dans la mesure où ses projets sont efficaces (très peu de pays sont du même avis).

*Ceux qui trouvent que la BM est la principale responsable de la pauvreté structurelle mais que, si jamais de nouvelles mesures d’intégration sociale seraient mises en place, cela apporterait des modifications positives.

*Ceux qui affirment également que la BM est la responsable de la pauvreté dans le monde et qui soutiennent qu’elle devrait disparaître pour donner lieu à de nouveaux mécanismes pourvus d’une architecture économique plus juste tout en distribuant véritablement la richesse, sans favoriser les intérêts particuliers des grands actionnaires comme le fait la BM.



top