search
top

Définition de absolutisme

L’absolutisme est un système de gouvernement absolu où le pouvoir n’appartient qu’à une seule personne, qui commande sans avoir à se justifier à un parlement ou à la société en général. L’absolutisme était très habituel entre le XVIe siècle et la première moitié du XIXe siècle, lorsque de nombreuses révolutions l’ont renversé.

Les origines de l’absolutisme ont lieu en France, où s’est développée la théorie du droit divin des rois Cette posture admet que certaines personnes ont été choisies par Dieu pour gouverner. À ce titre, d’après les versions plus radicalisées, le monarque est considéré comme le propre Dieu.

Sous cette forme de gouvernement, le roi est la loi, étant donné que c’est lui qui décide ce qui doit être fait et de quelle façon. Les lois sont décrétées en fonction de ses intérêts et de ceux de la noblesse, qui apporte conseil au roi bien que ce soit toujours lui à prendre la dernière décision (il a toujours un dernier mot à dire).

En général, le roi absolutiste préserve un traitement paternel vis-à-vis du peuple, même s’il fait preuve de despotisme si besoin.

Le roi absolutiste occupe son trône pour la vie. Le pouvoir est héréditaire : à la mort du roi, c’est son fils qui prend sa place.

De même, le roi contrôle l’église, surtout sa partie administrative et tout ce qui a à voir avec les richesses. Les questions liées à la foi et aux croyances sont du domaine du clerc.

Même si le pouvoir se centralise sur une seule personne, le régime absolutiste compte sur des bureaucrates et des fonctionnaires publics (pour se charger du bon fonctionnement du système), des ambassadeurs et délégués (pour signer des traités commerciaux et de guerre avec d’autres régions) et l’armée (pour maintenir l’ordre).



top