search
top

Définition de xénophobie

Le terme xénophobie est issu du concept grec composé par xénos (« étranger ») et phóbos (« peur »). La xénophobie désigne alors la haine, la crainte, l’hostilité et le rejet par rapport aux étrangers. Le mot est également employé au sens large pour faire allusion à la phobie à l’égard des groupes ethniques différents ou envers les personnes dont on ne connait pas la physionomie sociale, culturelle et politique.

La xénophobie est une idéologie qui consiste à l’inacceptation des identités culturelles étant différentes de la nôtre. Contrairement au racisme, la xénophobie envisage d’accepter les étrangers et les immigrants, dans la mesure où leur assimilation socioculturelle est respectée.

On peut dire que ce type de discrimination est fondé sur de nombreux préjugés historiques, religieux, culturels et nationaux qui amènent le xénophobe à justifier la ségrégation entre de différents groupes ethniques dans le but de ne pas perdre sa propre identité. D’autre part, s’ajoute souvent un préjugé économique qui considère les immigrants comme une concurrence vis-à-vis des ressources disponibles au sein d’une nation.

Ainsi, la crise économique et sociale ayant touché beaucoup de pays vers la fin du XXe siècle fut le point de départ pour une manifestation agressive de la xénophobie, au moyen de pancartes, de discours et d’actes de violence de tout genre. Les médias, pour leur part, collaborent au développement de la xénophobie en présentant les coutumes et cultures étrangères comme des dimensions bizarres et étranges à l’identité nationale.

Il y a lieu de souligner que les anthropologues s’attendaient déjà à des situations de xénophobie au sein des peuples archaïques, ce qui prouve que la xénophobie est un phénomène ayant toujours été présent dans les conduites humaines.



top