search
top

Définition de virelangue

Un virelangue (dit aussi fourche-langue) est une locution ou une suite de mots difficile à prononcer (qui a tendance à « tordre », pour ainsi dire, la langue de celui qui essaie de s’exprimer). C’est une sorte de jeu de mots ou d’exercice qui s’avère utile pour parvenir à une prononciation/diction plus agile.

Le virelangue constitue donc des suites de mots qui rendent la prononciation à haute voix compliquée voire imprononçable en ce qui concerne l’articulation. La combinaison de phénomènes similaires créant des rimes ou des allitérations est la manière la plus habituelle de construire un virelangue.

Toutes les langues ont leurs propres virelangues, faisant généralement partie de la littérature populaire et des récits oraux. Dans la plupart des cas, ils sont transmis de génération en génération, leur principal public récepteur étant justement les enfants.

Parfois, un virelangue peut présenter des variantes suivant l’espace géographique (région ou pays): « Si six scies scient six cyprès, combien scient six cent six scies ? » peut se dire « Si six scies scient six cyprès, alors six cent six scies scieront six cent six cyprès » ou bien « Si six cents scies scient six cents cyprès, six cents cyprès seront sciés ».

Les virelangue peuvent inclure des mots qui n’existent pas mais que l’on arrive à comprendre grâce au contexte: « Si le linoléum se délinoléumait, comment le relinoléumerait-on? ».

Plaisant et ludique à la fois, le défi consiste à prononcer un virelangue sans se tromper, avec une élocution claire et le plus rapidement possible. Plus on parle vite, plus on a tendance à se tromper, à déformer la phrase en question (en disant des bêtises, par exemple) et à la rendre inintelligible.

Les devinettes, les charades, les refrains de certaines chansons et les blagues comprennent souvent des virelangue dans la littérature orale consacrée à la jeunesse. Par contre, leur apparition dans les livres est moins fréquente.



top