search
top

Définition de violence conjugale


Définition de violence conjugale

La violence est ce qui est fait par la force et la brutalité, ou ce que l’on fait contre sa propre volonté et qui ne nous plait pas. Il s’agit d’un comportement délibéré pouvant causer des dommages physiques ou psychiques à autrui. En général, un comportement violent vise à obtenir ou imposer quelque chose par la force.

Par ailleurs, la famille est la principale forme d’organisation des êtres humains. C’est un agroupement social fondé sur des liens de consanguinité (comme la filiation entre les parents et les enfants) ou sur l’établissement d’un lien reconnu socialement (comme le mariage).

La violence conjugale (ou familiale) est donc l’action ou l’omission que l’intégrant d’un groupe familier exerce contre un autre (le mari contre la femme, le plus souvent) et qui porte atteinte physique ou psychologique de façon non accidentelle. On parle plus souvent de violence conjugale car c’est celle qui a lieu au sein du couple, c’est-à-dire, entre deux personnes vivant ensemble.

Ce genre de violence est puni par la loi, même s’il s’agit d’un délit rarement dénoncé. En fait, comme elle a peur et honte et qu’elle n’est pas à l’aise (elle se sent un peu coupable), la victime hésite avant de porter plainte d’un membre de sa propre famille.

Tel que mentionné ci-dessus, la violence familiale peut également être exercée par l’omission d’obligations et de responsabilités. Par exemple, lorsque un père abandonne son enfant et ne lui pourvoit pas d’aliments ni les soins dont il a besoin.

La violence conjugale, par ailleurs, englobe les abus sexuels, y compris au sein du couple. C’est le cas, par exemple, du mari qui oblige, conditionne ou fait pression sur sa femme dans le but d’avoir des rapports malgré qu’elle ne veuille pas le faire.



top