search
top

Définition de violence

D’origine latine violentĭa, le mot violence désigne le caractère de quelqu’un qui est susceptible de recourir à la force brutal, qui est emporté voire agressif. C’est aussi une contrainte, physique ou morale, exercée sur une personne en vue de l’inciter à réaliser un acte déterminé.

La violence est donc un comportement délibéré pouvant porter atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’autrui. Outre l’agression physique, la violence s’avère émotionnelle lorsqu’il y a lieu à des offenses ou des menaces. La violence peut donc entrainer à des séquelles aussi bien physiques que psychologiques.

La violence est une façon d’imposer ou d’obtenir quelque chose par le biais de la force. Plusieurs sortes de violence sont punies en tant que délits par la loi. Quoi qu’il en soit, il faut voir que le concept de violence varie suivant la culture et l’époque.

Dans certaines sociétés, par exemple, la femme est obligée de se marier non pas avec l’homme qu’elle a choisi mais avec celui à qui elle lui a été promise ou vendue, ce qui, aux yeux des occidentaux, constitue une forme de violence contre les personnes du sexe féminin.

D’autre part, il existe des manifestations violentes qui sont approuvées par la loi et par l’État. Par exemple, la peine de mort est légale dans de nombreux pays démocratiques, tels que les USA. Toutefois, beaucoup d’associations civiles considèrent que tout assassinat (qu’il soit légal ou pas) est une violation des droits humains.

Enfin, il y a lieu de mentionner que Mahatma Gandhi, qui est l’un des acteurs majeurs défendant la non-violence et le pacifisme, a admis qu’il n‘existe aucune personne complétement libre en matière de violence, étant donné qu’il s’agit d’une caractéristique innée des êtres humains.



top