search
top

Définition de vice-royauté

Le terme vice-royauté désigne le poste qui appartient au vice-roi, le temps qu’il dure et la circonscription gouvernée par cette autorité qui représente la personne du roi dans les territoires coloniaux.

Ceci dit, c’est le vice-roi qui administre et qui gouverne pour le compte du roi. L’Espagne a basé une grande partie de son pouvoir sur cette personne car, compte tenu de l’extension de ses colonies et des difficultés de communication, ces terres ne pouvaient pas être gérées de manière centralisée.

La Vice-royauté de la Nouvelle Espagne, par exemple, a existé entre 1535 et 1821 et comprenait les territoires de l’Empire en Amérique du Nord, en Amérique Centrale, en Asie et en Océanie où Antonio de Mendoza fut le premier vice-roi.

La Vice-royauté du Pérou, pour sa part, est née en 1542 et est restée en vigueur jusqu’à l’an 1824. Il y a eu une vice-royauté (la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade) qui a existé en deux étapes : 1717-1723 et 1739-1819.

La Vice-royauté du Río de la Plata (1776-1811) est la dernière ayant été créée par l’Espagne en Amérique, ayant Francisco Javier de Elío pour dernier vice-roi.

Nous retiendrons que l’Espagne n’est pas la seule monarchie ayant développé des vice-royautés ailleurs dans le monde. On entend par Vice-royauté du Brésil le Royaume-Uni du Portugal, du Brésil et des Algarves, une entité régie par la Dynastie de Bragance entre 1815 et 1825.

Aujourd’hui, il n’y plus de vice-royautés, raison pour laquelle ce terme est plutôt associé aux études historiques. Dans le langage informel, le concept peut être employé pour désigner tout type de domaine n’ayant pratiquement rien à voir avec l’organisation politique ou sociale des siècles passés.



top