search
top

Définition de vanité

La vanité, du latin vanĭtas, est la qualité de ce qui est vain (vide, creux ou qui manque de réalité, de substance ou de solidité). Cet adjectif est lié à l’insignifiance, l’arrogance, la présomption et l’orgueil.

La vanité est une manifestation de l’orgueil et de l’arrogance. La personne vaniteuse se sent supérieure aux autres, que ce soit du point de vue intellectuel ou physique. Les vaniteux n’hésitent pas à mettre en évidence leur capacité supposée à chaque fois qu’ils le peuvent, tout en méprisant les autres.

En ce sens, la vanité cache un sentiment d’infériorité et le désir d’être accepté par l’autre. En faisant étalage de ses vertus, le vaniteux cherche à prouver qu’il n’est pas moins que les autres (c’est ce qu’il ressent pour de vrai) et s’attend aux applaudissements et à l’admiration de son entourage

Pour la théologie chrétienne, la vanité amène l’homme à trouver qu’il n’a pas besoin de Dieu. Il s’agit d’une sorte d’auto-idolâtrie : le vaniteux rejette Dieu car il peut compter sur lui-même. La vanité, en effet, est l’un des péchés capitaux (et qui engendre d’autres péchés).

Une bonne façon de comprendre ce qu’est la vanité réside dans le mythe de Narcisse. La version la plus populaire de cette histoire raconte que Narcisse était un jeune homme amoureux de lui-même. Un beau jour, en regardant le reflet de son beau visage dans un lac, il est resté absorbé et fasciné, incapable de s’éloigner de l’image. Finalement, Narcisse est mort (il s’est suicidé, en se noyant ou du fait d’être incapable de quitter le reflet de son image, selon la version) et une belle fleur a grandi à sa place.



top