search
top

Définition de vaccin

Le terme vaccin appartient au domaine de la santé. En effet, il s’agit d’un principe organique ou d’un virus qui, préparée d’une certaine manière, est inoculé à une personne ou à un animal pour le protéger d’une maladie donnée.

Un vaccin est une préparation d’antigènes, qui est une substance permettant la formation d’anticorps et qui a la capacité d’engendrer une réponse immune à l’intérieur de l’organisme. Cette réponse d’attaque permet le développement d’une mémoire immunologique qui produit, en général, une immunité permanente envers la maladie.

Le premier vaccin de l’histoire serait apparemment celui qui a été inventé par le médecin rural anglais Edward Jenner en 1796, le même qui a découvert que le vaccin de la variole immunisait les personnes d’attraper la variole humaine, beaucoup plus grave et mortelle.

Au fil du temps, plusieurs vaccins sont survenus par la suite pour empêcher certaines maladies comme la rage (1882), la peste (1897), la tuberculose (1927), la fièvre jaune (1935), la grippe (1945), la rougeole (1964), la rubéole (1970), la varicelle (1974), la méningite (1978) et l’hépatite A (1992), parmi de nombreuses autres.

Les vaccins peuvent être inactivés (formés par des microorganismes nocifs qui, s’ils sont traités avec des chimiques ou de la chaleur, ils perdent leur capacité de nuire), vivants atténués ou atténués à agent complet (microorganismes cultivés sous des conditions qui font perdre leurs propriétés nocives), inactivés et anatoxines (éléments toxiques non actifs originaires des microorganismes) et sous-unitaires (fragments de microorganismes).



top