search
top

Définition de transculturation

La transculturation est le processus qui a lieu lorsqu’un groupe social (communauté) reçoit et adopte les formes culturelles en provenance d’un autre groupe. La communauté finit par remplacer, dans une certaine mesure, ses propres pratiques culturelles.

Le concept a été développé dans le domaine de l’anthropologie. L’anthropologue cubain Fernando Ortiz Fernández (1881-1969) est signalé comme étant celui qui a désigné la notion dans le cadre de ses études sur le contact culturel entre plusieurs groupes.

La signification du terme a évolué au cours des années, surtout en ce qui concerne son champ d’action. À l’origine, la transculturation était considérée comme un processus qui se développait graduellement jusqu’à ce que l’acculturation (lorsqu’une culture s’impose à une autre) ait lieu.

Bien que la transculturation puisse se dérouler sans conflits, il est normal que le processus entraine quelques affrontements puisque la culture réceptrice subit l’imposition de certains aspects qui, jusqu’alors, lui étaient étrangers.

Petit à petit, la transculturation a commencé à être utilisée pour décrire les changements culturels qui ont lieu au fil du temps. En ce sens, la transculturation n’implique pas nécessairement un conflit, mais plutôt un phénomène d’enrichissement culturel.

D’une façon plus générale, il y a lieu de mentionner que la transculturation consiste à adapter les caractéristiques et les traits d’une culture étrangère et de les refaçonner à son propre usage. La transition se produit au cours de plusieurs étapes où, inévitablement, certains éléments de la culture d’origine se perdent. D’après les spécialistes en la matière, le plus gros conflit a lieu lors de la première étape de la transculturation, c’est-à-dire, lorsque la culture dominante commence à s’imposer sur la subordonnée.



top