search
top

Définition de tolérance

D’après le Trésor de la Langue Française informatisé (TLFi), le mot tolérance est lié au respect des idées, des croyances ou des habitudes des autres dans la mesure où elles sont différentes ou contraires aux nôtres.

Le concept tire son origine du latin tolerare (« supporter », « soutenir ») et fait allusion au niveau d’acceptation par rapport à un élément contraire à une règle morale, civile ou physique. Autrement dit, la tolérance est l’attitude qu’a une personne par rapport à ce qui est différent de ses valeurs.

Il convient de noter que la tolérance n’est pas la même chose que l’indifférence. À vrai dire, mépriser ou rejeter les valeurs d’autrui n’est pas une attitude tolérante. La tolérance implique le respect mutuel et, mieux encore, l’entente mutuelle, même si l’on ne partage pas les mêmes valeurs.

La tolérance, c’est savoir écouter et accepter les autres, y compris la valeur des différentes façons de percevoir la vie. Quoi qu’il en soit, ces façons d’envisager le monde ne peuvent, en aucun cas, porter atteinte aux droits des autres. Par exemple, si quelqu’un a des valeurs impliquant des concepts de suprématie raciale et visant l’extermination d’autrui, cela ne veut pas dire qu’il faut tolérer un tel comportement.

En 1996, l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a déclaré le 16 novembre comme Journée Internationale de la Tolérance, un jour qui, chaque année, se consacre à l’organisation d’activités portant sur la promotion de la tolérance.

Il y a lieu de retenir que, pour la médicine, la tolérance est associée à la sensibilité qu’a le patient par rapport à une substance (un médicament).



top