search
top

Définition de théorie systémique

La théorie systémique (dit aussi la systémique) est une approche multidisciplinaire qui étudie les propriétés communes dans de nombreuses entités. C’est le biologiste autrichien Ludwig von Bertalanffy (1901-1972) qui lui a donné ce nom, vers la moitié du XXe siècle.

On la considère une théorie des théories, étant donné qu’elle recherche des règles de valeur générale qui puissent être appliquées à n’importe quel système et à n’importe quel niveau de la réalité. Il y a lieu de souligner que les systèmes sont des modules ordonnés d’éléments interdépendants et qui interagissent entre eux.

On peut faire la distinction entre un système conceptuel ou idéal (l’ensemble organisé de définitions, de symboles et d’autres instruments de la pensée) et un système réel (une entité matérielle avec des composants organisés qui interagissent de telle sorte que les propriétés de l’ensemble ne puissent pas se séparer entièrement des propriétés des parties).

Bien que la théorie systémique soit née par l’intermédiaire d’un expert en biologie, au fil du temps, elle s’est répandue dans divers champs d’études tels que la cybernétique et la théorie de l’information. Le sociologue allemand Niklas Luhmann (1927-1998) est l’un de ceux qui ont mis en œuvre la théorie systémique dans les sciences sociales.

Parmi les principes de la théorie systémique, il y a lieu de mentionner l’utilisation des mêmes concepts pour décrire les principales caractéristiques de systèmes différents, la recherche de lois générales qui facilitent la compréhension de la dynamique de n’importe quel système et la formalisation des descriptions de la réalité.

Pour conclure, la théorie systémique a une approche dynamique, multidimensionnelle et multidisciplinaire.



top