search
top

Définition de terrorisme

Le terrorisme est la domination par la terreur. Cette domination se produit par des actes de violence visant à semer la terreur. Le terrorisme cherche donc à contraindre et à faire de la pression auprès des gouvernements ou de la société en général pour faire valoir ses revendications et ses proclamations.

Le terrorisme peut être exercé par de différents types d’organisations sociales ou politiques, aussi bien de droite que de gauche. De telles actions peuvent même être effectuées par des groupes plus ou moins organisés.

La violence politique du terrorisme a lieu en dehors du contexte de la guerre. Lutter contre le terrorisme et juger les terroristes s’avèrent donc des tâches assez difficiles pour un gouvernement.

La définition du concept n’est pas précise et peut varier en fonction des intérêts de celui qui le dit. Il est commun pour un politicien d’accuser un adversaire de terrorisme pour le simple fait de ne pas être d’accord avec ses idées. Le terroriste, d’autre part, nie souvent sa condition, en défendant le recours à la violence comme légitime défense.

En Argentine, la dictature militaire qui a pris le pouvoir en 1976, a accusé de terroriste toute personne qui « propageait des idées contraires à la civilisation occidentale et chrétienne ». Cette idée si large a mis du côté des terroristes toute personne s’opposant au régime, y compris de nombreuses organisations pacifiques.

Après les attaques terroristes du 11 Septembre 2001, le gouvernement américain a élargi sa définition du terrorisme afin d’inclure de nombreux opposants. Concernant son invasion en Irak, par exemple, la résistance est accusée de terrorisme par certains secteurs et légitimée par d’autres.



top