search
top

Définition de taux d’inflation

L’inflation est une hausse persistante des prix des biens et des services. Un taux, par ailleurs, est un coefficient qui exprime le rapport entre deux grandeurs. Ces deux concepts nous permettent d’aborder la notion de taux d’inflation, qui reflète l’augmentation en pourcentage des prix sur une période de temps donnée.

Par exemple : si un kilo de sucre coûtait deux euros en Janvier et qu’il a augmenté à quatre euros en Février, l’inflation mensuelle sur ce produit a donc été de 100%. Cela signifie que les consommateurs ont dû payer 100% de plus en Février par rapport à la somme qu’ils ont versé en Janvier.

L’inflation, par conséquent, affecte le pouvoir d’achat des personnes et affaiblit le salaire. Lorsque le taux d’inflation est élevé, le salaire ne leur permet pas d’acheter autant de produits. Par conséquent, à moins que leur salaire soit augmenté, les consommateurs ne peuvent pas se permettre d’acheter le même nombre de choses.

Si les prix augmentent progressivement, il y a lieu de parler d’inflation modérée. Lorsque le taux augmente de deux ou trois chiffres par an, il s’agit d’une inflation galopante. L’hyperinflation, enfin, est une augmentation de prix d’environ 1000% par an.

Il y a plusieurs raisons pour l’apparition de l’inflation. L’inflation de la demande a lieu lorsque le secteur de la production n’est pas en mesure d’adapter son offre à la demande générale et, par conséquent, il décide d’augmenter les prix.

L’inflation des coûts, par contre, se produit lorsque les producteurs ont plus de dépenses (à cause des salaires, des impôts ou des matières premières), ce qui les oblige de transférer ces augmentations sur les prix pratiqués dans le but de maintenir leurs profits.

Dans le cas de l’inflation auto-entretenue, elle a lieu lorsque les producteurs anticipent une augmentation possible des prix à venir tout en ajustant, à cet effet, leur comportement actuel.



top