search
top

Définition de taïga

La taïga est le type de forêt caractéristique de la Sibérie et du nord de la Russie, qui borde la steppe (au sud) et la toundra (au nord). Ce biome se compose de conifères et présente un sous-sol gelé.

La taïga peut être confondue avec les forêts de conifères ou avec les forêts boréales russes. Au Canada, la forêt boréale correspond à la région sud de l’écosystème, tandis que la taïga est uniquement la végétation la plus proche de l’Arctique.

La taïga est un écosystème qui, en général, est peu altéré par l’action humaine car les sols ne sont pas appropriés pour le développement de l’agriculture et le climat présente des conditions extrêmes. L’exploitation forestière et la chasse aux mammifères sont à l’origine des plus grands impacts sur ce biome.

La température moyenne de la taïga se situe entre 0 º C et 5 º C. L’hiver, lorsqu’il fait évidemment plus froid, est généralement de courte durée. Il ne pleut presque pas dans la taïga : entre 160 et 320 mm par an. À cause de son climat, il est commun que l’eau reste glacée pendant plusieurs mois.

Concernant la faune, les animaux dominants dans la taïga sont le loup, le renard, l’ours brun, le renne et le wapiti, entre autres. Les oiseaux migrent souvent vers des climats plus chauds pendant l’hiver. D’ailleurs, de nombreux animaux de la taïga hibernent pendant plusieurs mois par an. Les abondantes réserves de graisse et la peau épaisse (la fourrure) facilitent la vie des mammifères dans ces zones où le climat est très froid.



top