search
top

Définition de tacite

Tacite provient du latin tacĭtus qui, à son tour, dérive du verbe tacēre (« taire »). Cet adjectif permet de désigner tout ce qui est silencieux et tout ce qui ne se comprend pas ou ne se dit pas formellement, de manière à ce que cela s’infère ou se suppose.

La connaissance tacite est celle qui englobe les actions et les comportements mais qui ne peut ni s’expliquer, ni se reconnaitre ou se transmettre. Cela suppose que nous, les êtres humains, nous en savons plus que ce que nous pouvons affirmer ou partager. Voici un exemple de connaissance tacite : l’habilité à faire du vélo, qui s’avère assez difficile à transmettre ou à enseigner.

Ce qui est tacite est ce qui est sous-entendu même si ce n’est pas explicite. Exemple : si une personne reçoit une augmentation de salaire et monte de poste, il s’avère tacite que son patron est satisfait de son travail. Ça n’aurait aucune logique si, après toutes ces réussites, l’employé demanderait l’avis de son patron sur son travail.

Parfois, ce qui semble tacite peut être une erreur. Si un homme demande une femme en mariage et que celle-ci accepte, on pourrait croire qu’ils s’aiment. Cependant, il peut s’agir d’un mariage sans amour, mais plutôt par convenance.

Tacite ou Cornelius Tacitus (55-120), par ailleurs, fut un sénateur, consul et gouverneur romain. Tacite fut remarquable non seulement pour sa carrière politique mais aussi pour ses compétences en tant qu’orateur et historien.

Marcus Claudius Tacite (200-276) fut un consul empereur romain qui, malgré ses propres affirmations, n’avait aucun lien de parenté avec Cornelius Tacitus. Il est resté au pouvoir juste six mois car il est décédé, et c’est son frère Florien qui lui a succédé.



top