search
top

Définition de système nerveux autonome

Le système nerveux est le réseau des tissus qui se charge de capter et de traiter des signaux internes et externes pour que le corps puisse développer une interaction efficace avec l’environnement. Ce système sent les stimuli (fonction sensorielle), les analyse, garde/stocke l’information et encourage une décision à cet effet (fonction d’intégration), qui se traduit en un mouvement musculaire, une sécrétion glandulaire, etc. (fonction motrice).

Du point de vue anatomique, on peut diviser le système nerveux en système nerveux central ou SNC (formé par le cerveau et la moelle épinière) et en système nerveux périphérique ou SNP (composé des nerfs crâniens et des nerfs spinaux/rachidiens). Du point de vue fonctionnel, en revanche, il est possible de diviser le système nerveux automne et le système nerveux somatique.

Le système nerveux autonome (ou système nerveux végétatif) reçoit les informations de l’environnement interne et envoie une réponse aux muscles, aux glandes et aux vaisseaux sanguins. Les fonctions de ce système nerveux sont involontaires et sont activées à partir des centres nerveux situés dans l’hypothalamus, le tronc cérébral et la moelle épinière.

Ce que le système nerveux autonome fait, c’est de transmettre les impulsions du système nerveux central à la périphérie tout en stimulant les organes. La circulation du sang, la respiration, la digestion et le métabolisme sont quelques-unes des fonctions corporelles régulées par le système nerveux autonome.

La division fonctionnelle du système nerveux autonome nous permet de parler du système sympathique (constitué de ganglions paravertébraux et de ganglions pré-aortiques ou pré-vertébraux), du système parasympathique (ganglions isolés) et du système nerveux entérique (qui contrôle le système gastro-intestinal).



top