search
top

Définition de surface

Le mot surface dérive du latin superficĭes. Dans son acception la plus habituelle, il concerne la mesure d’une étendue plane. Bien que ce terme soit synonyme d’aire et de superficie, on ne doit pas les confondre. Il est possible de calculer la surface d’une chambre, par exemple, et non pas d’un terrain. Dans ce cas, il y a lieu de mentionner la superficie. La superficie (et non pas la surface) totale de la France, par exemple, est de 675.417 km².

D’autre part, la surface est l’apparence ou la face extérieure de quelque chose: « Cette table a une surface trop raboteuse, ce qui la rend peu commode pour manger dessus ».

Pour la géométrie et les mathématiques, la surface est une extension où seules deux dimensions sont considérées, raison pour laquelle il est dit que la surface est une variété bidimensionnelle.

Pour la physique, la surface (dite aussi superficie) est également une grandeur qui indique l’extension d’un corps en deux dimensions (longueur et largeur). L’unité de mesure dans le Système International est le mètre carré (m²).

Il existe plusieurs concepts associés à la notion de surface. Una surface de révolution, par exemple, est celle qui est générée par la rotation d’une courbe plane autour d’un axe qui se trouve sur le même plan que la courbe.

En ce sens, une surface cylindrique de révolution est engendrée par la rotation d’une droite qui est parallèle à l’axe de rotation. Une surface conique de révolution, par contre, est obtenue par la rotation d’une droite autour d’un axe intersecté à un sommet ou une extrémité. Puis il y a la surface sphérique de révolution (rotation d’un demi-cercle autour de son diamètre) et la surface toroïdale de révolution (rotation d’une circonférence ou d’un cercle autour d’un axe n’intersectant aucun point).



top