search
top

Définition de supplice

Du latin supplicĭum, supplice est un tourment ou une douleur, pouvant être physique ou moral(e). Synonyme de « calvaire », le terme peut se référer aux lésions corporelles voire à la mort infligée comme punition ou à l’endroit où l’on souffre cette peine.

Exemples : « Le condamné a vécu un long supplice avant de mourir », « Ce fut un supplice d’avoir voyagé vingt heures dans de telles conditions », « Je veux que ce supplice termine une bonne fois pour toutes ».

Le concept se réfère généralement à une torture ou à un mauvais moment vécu par une personne pour une raison quelconque. Le supplice peut être lié à une douleur profonde ou à une gêne, raison pour laquelle sa signification soit si vaste dans le langage courant.

On peut dire qu’une personne souffrant d’une maladie grave et chronique vit un supplice : « Michel est hospitalisé depuis déjà huit mois et il n’arrive même pas à respirer par ses propres moyens, de sorte que nous prions tous les soirs pour que son supplice finisse », « Heureusement, l’opération a été un succès et le supplice fait désormais partie du passé ».

Souffrir d’une tragédie peut également être considéré un supplice : « Je vis un supplice quotidien depuis que mon fils s’est fait renversé par un inconscient », « Ce supplice ne finira pas tant que le corps de ma nièce ne sera pas retrouvé ».

Parfois, le supplice est juste un mauvais moment, sans que cela ne devienne quelque chose de vraiment tragique : « Tu as l’habitude de prendre le tout premier métro du matin ? C’est un supplice dont j’aimerais bien me passer », « Réussir à trouver de la place dans cette rue pour se garer est un supplice ».



top