search
top

Définition de superstition

Du latin superstitĭo, la superstition est une croyance qui est contraire à la raison et étrangère à la foi religieuse. Le superstitieux croit que certains phénomènes ont une explication magique ou mystique.

Exemples : « Par superstition, je ne passe jamais sous une échelle », « Paul ne veut pas se marier le vendredi 13 par superstition », « La superstition ne fait qu’inquiéter les personnes ».

La superstition est généralement basée sur des traditions populaires qui sont transmises de génération en génération. Cela signifie que, dans une communauté, les ancêtres qui prétendaient que certaines actions (comme ayant une amulette ou un porte-bonheur ou répéter certains mots) attiraient la chance ou éloignaient le malheur, transmettaient de telles croyances à leurs descendants.

La science estime que certaines disciplines sont des superstitions telles que l’astrologie, le spiritisme ou le tarot. Cependant, la superstition ne fait pas toujours partie d’un ensemble car elle peut être une croyance isolée.

En croyant en la superstition, la personne attribue un lien de causalité entre les événements à une force surnaturelle. Un superstitieux peut croire qu’un chat noir porte malheur. Donc, s’il croise cet animal dans la rue, il préfère revenir en arrière ou s’éloigner. Rien ne prouve, bien sûr, que les chats noirs ont la capacité d’influencer le destin ou la (mal)chance. En outre, si ce superstitieux rencontre un chat noir et tombe par terre, il attribuera cet accident à la présence du chat même s’il est tombé à cause du mauvais état du trottoir.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes associent les croyances religieuses aux superstitions. Ceci dit, un homme catholique peut préférer ne pas ouvrir un parapluie à l’intérieur car, au-delà de sa foi chrétienne, il considère que cette action attire la malchance.



top