search
top

Définition de substantif

Un substantif est une classe de mots assurant la fonction syntaxique de sujet (ou de complément d’objet) dans la proposition et qui désigne ou identifie soit une espèce, soit un individu. Les substantifs, en tant que synonymes de noms, peuvent être des noms propres (ils désignent une personne ou un lieu particulier. Par exemple: « Julien », « Damien », « Véronique », « Marseille », « Belgique »), des noms communs concrets (ils désignent un ensemble ou une classe d’objets ou d’espèces: « chien », « plante », « avion ») ou des noms communs abstraits (ils désignent des abstractions/sentiments/états d’âme ou des idées: « amour », « espoir », « tristesse »).

Dans les langues romanes telles que le français, les substantifs varient en fonction du genre et du nombre. Dans d’autres langues comme le chinois, par exemple, les substantifs ne varient jamais. Il y a même certaines langues où il n’existe pas de propriétés formelles différentes entre les substantifs et les verbes. C’est le cas du nahuatl.

La classification des substantifs dépend donc de la langue en question. Dans le cas de la langue française, concernant le genre, il est possible de faire la distinction entre les substantifs masculins (suffixes de ce genre: -age, -al, -et, -ier, -isme, -ment, -teur. Exemples: « le cheval », « le bonnet », « le chantier », « le chanteur »), les substantifs féminins (suffixes de ce genre: -ade, -ance, -ation, -ence, -esse, -ette, -euse, -té, -ude. Exemples: « la salade », « la romance », « la princesse », « la chanteuse », « la bonté », « la certitude », etc.). et les substantifs neutres (les adjectifs substantivés: « le bon », « le nécessaire »).

Concernant le nombre, les substantifs peuvent être soit des substantifs singuliers (lorsqu’ils désignent un seul être ou objet: « lit », « porte »), soit des substantifs pluriels (quand ils désignent plusieurs êtres ou objets: « lits », « portes »), soit des substantifs collectifs (même s’ils sont au singulier, ils désignent un ensemble/groupe voire une collection d’êtres ou d’objets: « une foule », « une multitude »).

Enfin, concernant la dénombrabilité, nous mentionnerons les substantifs comptables, c’est-à-dire, ceux que l’on peut compter (« trois caramels », « deux voitures », « trois mille personnes »), et les substantifs non comptables, soit ceux qui désignent des réalités impossibles de compter (« le vent », « le bonheur »).



top