search
top

Définition de strict

Strict vient du latin strictus et se réfère à l’adjectif qui indique ce qui est ajusté à la nécessité ou à la loi et qui ne tolère aucune interprétation. Celui qui est strict n’admet pas d’excuses.

Exemples : « J’ai un professeur très strict qui n’accepte aucune sorte de distractions en classe », « Les parents de Jeanne sont strictes avec elles et ne la laissent pas sortir pour aller danser », « Strictement parlant, le règlement ne permet pas les commentaires de ce genre bien que les juges montrent souvent une certaine volonté de les permettre », « Je vais devoir être strict avec ma fille car elle ne m’obéit plus ».

Lorsque la notion stricte est appliquée à une personne, elle se réfère à la sévérité. Pour qu’un individu soit strict avec un autre, il doit avoir une plus grande autorité dans la mesure où il doit être capable de donner des ordres et des instructions. Un enseignant peut être strict avec ses élèves s’il n’est pas indulgent en ce qui concerne les fautes d’orthographe, par exemple. Toutefois, s’il montre une prédisposition au dialogue et envisage la possibilité de pardonner, on peut dire qu’il est peu strict (voire permissif).

La même chose se dit d’un patron (ou chef) au travail. Celui qui ne tolère pas les retards ou qui condamne même les plus petites erreurs est un patron strict. Lorsque le chef accepte les explications de ses employés, cette classification devient vide de sens.

Ces considérations nous permettent de conclure que le strict s’oppose fermement au dialogue ou à la compréhension. Cependant, ce ne sont pas des concepts opposés : un arbitre de football peut être strict dans l’application des règles du jeu et, à la fois, être prêt à dialoguer avec les joueurs.



top