search
top

Définition de spiritisme

Le spiritisme est une doctrine ou une pratique qui prétend qu’il est possible de communiquer avec l’esprit des morts au moyen d’un médium ou autrement. Un médium, à son tour, est une personne dotée de capacités paranormales lui permettant d’agir en tant que médiateur dans des phénomènes parapsychologiques (y compris les communications avec les esprits).

Exemples : « Hier soir, j’ai vu un film dans lequel des jeunes qui participaient à une séance de spiritisme finissaient par être tués », « Je ne crois pas au spiritisme ni à rien du genre », « Il parait que c’est un homme très célèbre dans le monde du spiritisme grâce à ses réalisations supposées ».

En tant que doctrine philosophique, le spiritisme est apparu au milieu du XIXe siècle suite à l’analyse des livres codés par Allan Kardec, dont le but est d’étudier l’origine, la nature et la destinée des esprits ainsi que les caractéristiques des liens qu’ils établissent avec le monde physique.

Le spiritisme prétend, bien entendu, que les esprits existent (l’humain serait un esprit immortel incarné dans un corps) et qu’il est possible de communiquer avec eux. Ceux qui y croient, croient aussi en la réincarnation et le karma (loi de cause et effet).

Il importe de souligner que le spiritisme n’est pas une religion et qu’il n’est pas considéré comme tel. Par conséquent, il n’y a ni prêtres, ni temples ou rituels. Les réunions des spiritualistes ont pour seul but d’établir ensemble la communication avec les esprits.

La culture populaire, par ailleurs, accepte plutôt bien certaines pratiques spirites, telles le ouija ou le jeu du verre.



top