search
top

Définition de souveraineté

Pour la politique, la souveraineté est l’exercice de l’autorité que règne au sein d’un peuple et qui est mise en place au moyen de ses organes constitutionnels représentatifs. D’après le Trésor de la Langue Française informatisé (TLFi), le concept de souveraineté est l’autorité suprême du pouvoir publique ou, en d’autres termes, le pouvoir qu’il emporte sur les autres.

Pour Jean Jacques Rousseau, le peuple est souverain. Cependant, chaque citoyen est souverain et subordonné à la fois, étant donné qu’il aide à créer l’autorité (il en fait partie) bien qu’il soit soumis à cette même autorité et doive lui être obéissant.

De ce fait, pour Rousseau, tous les citoyens sont libres et égaux, dans la mesure où ils ne sont pas commandés par un individu concret. Ils reçoivent des ordres d’un sujet indéterminé qui représente la volonté général.

Même si Rousseau a été le responsable majeur du concept de souveraineté populaire, c’est Emmanuel-Joseph Sieyès qui s’est chargé de développer la notion de souveraineté nationale. Pour Sieyès, la souveraineté est éradiquée dans la nation et non pas dans le peuple, puisqu’il faut également tenir compte de l’héritage historique et culturel et des valeurs sous lesquelles a été fondée ladite nation.

Dans le cadre du droit international, la souveraineté fait allusion au droit d’un État pour mettre en place ses pouvoirs. La violation de la souveraineté d’un pays peut entrainer des conséquences tragiques, parmi lesquelles nous retiendrons le début d’un conflit belliqueux.



top