search
top

Définition de sous-culture

La notion de sous-culture est assez fréquente en sociologie et en anthropologie. Le concept est employé pour désigner tout groupe de personnes, généralement minoritaire, ayant des comportements et des croyances différents de ceux de la culture dominante de leur communauté.

Il y a lieu de dire que la sous-culture est un groupe différentié au sein d’une culture. Ses membres peuvent se rassembler par toute sorte de motifs, tels que l’âge, l’ethnie, l’identité sexuelle, les préférences musicales ou l’esthétique, parmi d’autres.

Il n’est pas rare qu’une sous-culture se définisse elle-même par opposition à la culture dominante. Cependant, parfois, cette opposition n’est pas radicale.

Les membres d’une sous-culture ont une apparence similaire qui les identifie, comme une coiffure donnée (la crête dans le cas des punks, par exemple) ou bien la couleur des vêtements (noirs, pour les gotiques). Au sein d’une sous-culture, les gens parlent un dialecte particulier ou font appel à des termes peu fréquents dans d’autres groupes.

L’apparition d’une sous-culture est marquée par l’existence de symboles partagés. Cela est une différence par rapport aux simples groupes de personnes qui se rassemblent par des goûts communs des sous-cultures, où il y a un interactionnisme symbolique. Dans le cas de la sous-culture gotique, ses intégrants portent des pièces noires et du maquillage blanc pour transmettre leur scepticisme et leur manque d’espoir à l’égard du développement de l’humanité.

En dernier lieu, on entend par tribu urbaine tout groupe de personnes agissant comme une sous-culture dans une ville.



top