search
top

Définition de solstice

Du latin solstitĭum, le terme solstice est un concept astronomique qui fait mention à l’époque où le Soleil se trouve sur un des tropiques. Le solstice d’hiver est connu comme solstice hiémal et correspond au jour le plus court et à la nuit la plus longue de l’année à l’hémisphère boréal (à l’austral, il se passe exactement le contraire).

Le solstice d’été (dit aussi solstice vernal) produit le jour le plus long et la nuit la plus courte de l’année à l’hémisphère boréal (à l’inverse de l’hémisphère austral).

Pour le tropique du Cancer, le solstice a lieu du 21 au 22 juin, tandis que, pour le tropique du Capricorne, le solstice a lieu du 21 au 22 décembre.

Les solstices ont lieu par l’inclinaison axiale de l’axe terrestre. Cela permet au Soleil, à un moment donné, d’atteindre sa déclinaison Nord maximale par rapport à l’équateur céleste (+23º 27′) et sa déclinaison Sud maximale (-23º 27′). Autrement dit, les solstices sont les moments annuels où le Soleil atteint sa position maximale, boréale ou méridionale.

Depuis jadis que l’arrivée des solstices est célébrée avec plusieurs rituels. Le solstice de juin est fêté sur la côte de l’Espagne avec les feux de la Saint-Jean, un rite où, en allumant le feu, le but est de donner davantage de force au Soleil qui devient plus faible à partir de ce jour-là à l’hémisphère nord.

De même, le solstice de décembre est célébré, à l’hémisphère nord, ainsi que le retour du Soleil, étant donné qu’à partir de ce moment les jours commencent à être plus longs. Il existe un symbolisme où est associé le Soleil à la renaissance et à l’espérance. C’est la raison pour laquelle il est dit que les chrétiens ont fixé la naissance de Jésus-Christ en décembre pour symboliser l’arrivée d’une nouvelle lumière au monde. Par ailleurs, Noël viendrait éclipser les festivités païennes qui existaient depuis longtemps.



top