search
top

Définition de soliloque

Du latin soliloquĭum, un soliloque est une réflexion qui est faite à voix haute et, la plupart des fois, tout seul voire à soi-même. Le concept est associé au monologue et à la tirade (discours) de ce genre réalisé par un personnage d’une œuvre dramatique.

Le soliloque est un discours ininterrompu (c’est-à-dire, qui n’incite pas et ne permet pas non plus qu’un interlocuteur ne participe ou ne réponde) qui transmet des pensées ou des émotions. Il s’agit d’une déclamation subjective et de valeur psychologique dans la mesure où il permet d’accéder à l’intérieur de l’individu concerné.

Malgré ses caractéristiques, le soliloque peut dissimuler un dialogue que l’on a avec soi-même, avec un objet ou un être incapable de parler (comme une plante ou un animal). Cette ressource permet d’extérioriser ses sentiments même si l’on est seul.

Un des soliloques les plus célèbres de l’histoire est celui qu’a écrit William Shakespeare pour son œuvre « Hamlet » où le personnage principal a une tête de mort à la main et exclame : « être ou ne pas être, telle est la question ».

Le soliloque est donc un entretien que l’on avec soi-même. Du fait d’être dit de vive voix, ce qui aurait été un monologue devient alors un autre type d’expression, assez utile pour les représentations théâtrales.

Dans le langage quotidien, le soliloque a une charge péjorative du fait d’être associé à la folie ou au manque de volonté ou de capacité à la communication interpersonnelle : « Après un soliloque de presque une demi-heure, l’homme a quitté la salle et a laissé les assistants athonites ».



top