search
top

Définition de sinistre


Définition de sinistre

Le concept de sinistre (du latin sinister) a plusieurs usages bien qu’ayant un détail en commun. D’un côté, il désigne ce, celui ou celle qui est prédisposé(e) au mal (voire au malheur) ou à ce qui est funeste. C’est une sorte d’habitude ou de tendance malintentionnée. Une personne sinistre, par exemple, peut être malveillante ou perverse: « Le sinistre général a ordonné d’exécuter les quatre détenus », « Michel est un gars sinistre. Il finit toujours par blesser tout le monde ».

D’autre part, dans le domaine du droit et des assurances, un sinistre est un accident, un dégât ou un fait dommageable, c’est-à-dire, pouvant être indemnisé par la compagnie d’assurance. Concernant un contrat d’assurance, le sinistre est la concrétion du risque couvert et la naissance de la prestation de l’assureur.

Un sinistre peut être une collision entre deux véhicules (accident de la circulation). C’est un évènement catastrophique qui entraîne des pertes importantes. À partir du moment où un accident a lieu, les assureurs sont obligées, dès lors que le contrat le prévoit, d’indemniser les parties atteintes.

Curieusement, en espagnol, en italien et en portugais, en tant qu’adjectif, ce terme concerne la main gauche ou à ce qui se trouve du côté gauche. Cela nous permet d’en savoir un peu plus de son étymologie et de ses dérivations. Le mot latin sinister veut justement dire “gauche”; tel que la droite est associée au bien, à ce qui est correct et juste, la gauche est en quelque sorte liée à ce qui est néfaste, mauvais et négatif.



top