search
top

Définition de sepsis

Sepsis est un terme qui provient d’un vocable grec qui veut dire « putréfaction ». Le concept est employé comme synonyme de septicémie, qui est une infection généralisée produite par la présence de microorganismes pathogènes ou de leurs toxines dans le sang.

Pour la médicine, la sepsis est le syndrome de réponse inflammatoire systémique face à une infection grave, caractérisée par une lésion de l’endothélium vasculaire. Cette réponse apparait en séquence de la présence des microbes qui produisent le dommage endothélial.

La température élevée ou l’hypothermie, les changements au niveau de la fréquence respiratoire, les éruptions et les frissons caractérisent la sepsis. Cette réaction entraine des évènements inflammatoires non contrôlés dans l’organisme pouvant mener à la mort.

La sepsis grave apparait lorsque la sepsis est accompagnée de l’altération de la fonction d’un ou de plusieurs organes. Le choc septique, par ailleurs, est un état anormal grave de l’organisme, plus hypotension pendant une période de temps de plus de deux heures. Dans cet état, le fournissement d’oxygène et la pression artérielle diminuent, d’où le besoin de médicaments vasoactifs.

La sepsis néonatale, en dernier lieu, est une infection dont peuvent souffrir les bébés âgés de moins de 90 jours. On peut distinguer la sepsis néonatale d’apparition précoce (qui surgit à la première semaine de vie) et la sepsis néonatale d’apparition tardive (qui a lieu entre les 7 et les 90 jours de vie).

La sepsis néonatale est la cause de mortalité néonatale la plus fréquente dans les pays en développement, les bébés du sexe masculin étant les plus enclins à ce type d’infection.



top